Masques de protection



Bientôt des masques pour les Semurois.
Lors du début de la pandémie, la ville a donné son stock de masques pour les hôpitaux qui en avaient grandement besoin, la priorité des priorités étant les soignants.
Dans un premier temps, le Gouvernement avait indiqué qu’il se chargeait des masques et que ceux -ci seraient distribués par les maires. Nous attendions donc les instructions.
Cependant, afin d’anticiper d’éventuelles difficultés d’approvisionnement, la commune de Semur-en-Auxois a commandé des masques d’une part pour équiper son personnel, d’autre part pour les habitants.
Une première commande de 7 000 masques été faite il y a 3 semaines, commande qui devrait déjà être arrivée. Plus récemment une commande groupée vient d’être lancée avec la Communauté de communes des Terres d’Auxois. Près de 34 000 masques en tissu lavable ont ainsi été commandés pour toutes les communes de la CCTA dont 10 000 pour Semur. Cette commande groupée est faite avec le Département à un prix particulièrement intéressant.
Les masques seront distribués aux habitants dès que nous les aurons reçus.
Afin de parer aux besoins les plus pressants et dans l’attente de l’arrivée de nos commandes, j’ai demandé au CCAS-Centre social de mettre en place une fabrication de masques alternatifs dits grand public pour les plus fragiles. Ce qui a été fait, avec des bénévoles, dans un grand mouvement de solidarité qui doit être salué.
Dans un 1er temps les personnes vulnérables soit plus de 60 personnes puis les plus de 75 ans se sont vus remettre un masque fabriqué par les bénévoles couturières et distribués par les autres bénévoles. Ces personnes ont reçu ainsi un colis solidaire avec un masque et des gâteaux offerts par les entreprises semuroises Mistral et Le Bon Vivant.
Les personnes qui n’ont pas communiqué leurs coordonnées n’ont pas pu être dotées de masques, mais elles peuvent se faire connaitre pour en obtenir un en prenant contact avec le Centre social.
Enfin les plus de 70 ans se verront prochainement remettre également un masque en tissu.
Des initiatives individuelles ont également vu le jour : le FabLab de l’Auxois a fabriqué des visières en plexiglass. Les premières ont été réalisées pour l’hôpital et pour les soignants libéraux qui travaillaient. Parallèlement des masques sont désormais vendus dans les pharmacies, les bureaux de tabac et les grandes surfaces ainsi que dans certains magasins.
Il ne faut pas oublier que le principal c’est la distanciation sociale (gestes barrière), le gel hydro alcoolique et le lavage des mains très souvent. Ne pas oublier que nous sommes toujours en confinement et en plus toujours en zone rouge.
                                                                                                                                                              Le Maire


     

Nouveau commentaire :
Twitter



Galerie